tataki tataki 1 tataki 2 tataki 5

tataki 6 tataki 3 tataki 4 tataki 7

Aujourd'hui, la tempête et la pluie nous tiennent à la maison. C'est dimanche et il fait bon cocooner un peu en mettant à jour les petits travaux d'écriture toujours remis à plus tard... de temps à autre un rayon de soleil vient me caresser le dos mais je n'ai que le temps de soupirer d'aise et déjà de nouveaux nuages le cachent à mon plaisir. Et bien tant pis, je viens donc écrire quelques mots ici. 

Septembre aura été un mois bien rempli. Il y aura eu ces vacances à Bréhat, véritable bouffée d'air, bouffée d'iode, dans le quotidien. Pas de voitures, pas d'internet, juste le plaisir de laisser le temps au temps, de marcher, de se baigner, de contempler...

J'ai donc lu, pas mal et un peu dessiné (message à suivre...), J'ai retrouvé la chorale et le yoga avec tous leurs bienfaits. J'ai juste commencé le nettoyage du jardin et acheté les bulbes qui fleuriront notre printemps. Message d'espoir de beauté et de parfum... 

Et puis hier, nous avons participé à un atelier "slam" très sympathique animé par ULM un jeune slameur Breton. Ensuite nous avions rendez-vous chez nos amis pour Tataki zomer avec les copines. Encore une après-midi joyeuse et bruyante (du bruit des marteaux qui frappent) Une après-midi de découvertes des formes et couleurs. 

Joli mois de septembre, coloré et musical qui se termine donc tout en douceur par ce dimanche de petite paresse.

 

41ktiSAGwSL J'ai tellement aimé "un paquebot dans les arbres " que j'ai voulu continuer ma découverte de Valentine Goby. Il ne peut pas y avoir plus sombre que cette histoire superbement raconté mais tellement noire... Histoire d'une jeune fille déportée alors qu'elle est enceinte. Histoire de son enfermement décris avec une précision cruelle, faim, froid, insalubrité, rien ne nous est épargné. Dur, très dur...

 

41Yk57GSR-L Mon livre préféré de l'été (si si on peut encore parler de l'été) Un livre aux personnages attachants, tous, du père né en Kabylie et qui se veut tellement français qu'il devra fuir son pays, sa femme, petite femme mariée à 15 ans et qui aura 10 enfants en tout. Ses enfants, son fils aîné en particulier qui ne veut plus se souvenir de son enfance, qui ne veut même plus parler algérien, et puis la narratrice, sa fille qui veut connaître ce passé, son passé, ses origines. C'est tour à tour émouvant, drôle et triste, toujours bien écrit et passionnant.

 

040901 Je l'ai beaucoup moins aimé que Takawan... donc un peu déçue. Là on découvre peu à peu le passé basque de la narratrice au fur et à mesure de ses adieux à celui qui a partagé sa vie. 

 

2998656Encore un livre de Valentine Goby. Magnifique plaidoyer pour la préservation de la banquise. Merveilleux livre mêlant plusieurs époques de la vie de la narratrice, fille cadette dont l'ainée à disparue lors d'un voyage au Groenland. Il parle de la douleur inconsolable des parents qui attendent son retour encore vingt ans après, négligeant la cadette. il parle de la souffrance de cette dernière et de tout l'amour portés par les uns aux autres. 

 

8865850 Un livre bien écrit mais toujours avec ses personnages du Kentucky, attachants mais aux vies si misérables et tristes à la limite de la misère. Les personnages de cette histoire n'y dérogent pas, jeune couple ne mettant au monde que des enfants handicapés mise à part l'ainée qui doit se charger des tâches que sa mère épuisée ne peut accomplir. il y est question d'amour bien sûr et de paysages des Appalaches sauvages et magnifiques mais c'est noir, tellement noir.