Petits trucs de brizou

lundi 20 janvier 2020

Claude Bouvier...

 

fresque 2

C'était samedi matin et nous nous retrouvions pour le premier atelier d'écriture de l'année. Quel début!! Nous avions eu l'autorisation d'écrire dans la galerie du "Petit Prince" qui accueillait les oeuvres de Claude Bouvier. Celui-ci, avec une gentillesse incroyable, nous a fait faire le tour de ses oeuvres, les expliquant, les commentant... Et son oeuvre est foisonnante, voyage dans le monde et dans l'actualité où il puise inspiration et parfois révolte. Chaque année il compose un fresque de 365 carrés, reflet de son humeur et de l'actualité avec, en fond, un moucharabieh qui suit un thème... en 2019, les étoiles... 

Après quelques écritures préparatoires, nous avons choisi une des oeuvres dont nous avons tirée insiration avec les contraintes suivantes. Débuter notre texte par une phrase tirée au sort et y intégrer les expressions ou mots écrits par les écrivants... pour moi:

 

"Au delà du jeu, la rencontre"

L'odeur aigre et rance de la sueur sous les bras

L'incommensurable noir des ténèbres insondables

Le vent doux

Acidulé

Le rire d'un enfant

 

Un monde si beau!!!???

Au delà du jeu, la rencontre? Une rencontre inattendue et inévitable dans un chaos savamment orchestré par des Dieux machiavéliques se jouant de nos vanités et de nos peurs. Dans ce monde si beau, si riche, qu'on peut y voir de minuscules colibris illuminer des forêts tropicales et de délicates mésanges égayer les hivers occidentaux. Un monde qui respirait grâce à ces immenses forêts amazoniennes que les hommes massacrent pour tartiner leurs biscottes. Ce monde si riche en espèces et si plein de couleurs qui marche pourtant vers l'incommensurable noir des ténèbres insondables. Ce monde aux milliers de variétés de fleurs, de plantes et de fruits, aux parfums suaves et sucrés, capiteux ou acidulés, où si l'on y prend garde l'odeur aigre et rance de la sueur sous les bras remplacera le doux parfum des roses. De monde comme un miracle plein du rire des enfants et de la danse des peuples, abimé par la main et la bêtise des hommes. Qu'a-t-on fait du vent doux dans les grands séquoias multicentenaires?

La presse est muselée par les grands de ce monde torturé pour le profit d'une poignée d'hommes, la liberté est réprimée, matraquée pour protéger le permis de massacrer la planète. Sommes nous devenus fous? Il est encore temps de nous réveiller, d'éteindre les incendies allumés pas cupidité et sottise. Écoutons la voix de la sagesse et le chant des oiseaux. Retrouvons le goût du rire et de la danse. Entendons la ronde des femmes qui protègent le vol des colombes pour retrouver l'amour des hommes et le bonheur simple de la contemplation.

 

Posté par brizou55 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 6 janvier 2020

Alors que janvier fait ses premiers pas

Val AndréUn dimanche sans soleil mais sans pluie, une envie de bouger et nous voilà partis à Pléneuf cette petite station au charme hivernal fou. Une première marche le long de la mer avec un vent plus que frisquet qui nous vivifie, le retour pas la digue en admirant la mer et les si jolies maisons. Un chocolat au casino en récompense et notre après-midi en est tout revigorée. C'est un endroit lumineux à l'horizon large. On y marche, on y roule en patins, trottinette ou trycicle. On boit l'iode à plein nez, on s'en met plein les yeux aussi. Et puis, on rêve en regardant ses maisons si belles aux volets fermés. On rêve qu'elles soient accessibles, qu'on puisse y installer notre retraite. On marcherait tous les jours sur cette plage magnifique, je ferai du longe-côtes, on y accueillerait les enfants, les frères et soeurs, les amis. Les volets ne seraient fermés que la nuit. On se dit, "celle-là"? Ou "celle-ci" plutôt... et puis, on continue la balade en enfonçant nos mains gelées dans nos poches, heureux de pouvoir venir comme ça, par un dimanche un peu froid de janvier.

Le Défi de Anne, à relever en ce début d'année était l'illustration de la chanson d'Anne Sylvestre "Le loir et la marmotte"... et il y a de fort belles et fort amusantes créations à admirer sur son site... 

Défi 501

 

 

Posté par brizou55 à 10:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 3 janvier 2020

Comme ils sont bons les moments de joie partagés!!

NoëlComme ils sont doux!

Comme ils sont chaleureux!

Comme ils sont joyeux et tendres!

Comme je les aime... 

J'en reprendrais bien tous les WE

Je les savoure avec gourmandise,

Je dévore ces instants passés avec mes petites filles, leurs sourires et leur tendresse 

Je déguste l'entente de mes enfants, leur plaisir à être ensemble

Le temps de ces deux jours, on oublie tout ce qui fâche ou pourrait fâcher, on est attentifs à ne pas laisser ternir la joie. Chacun vaque à son rythme, à son goût. Camille et Chloé m'aident en cuisine, dessinent et courent au jardin.

Les grands se retrouvent et échangent de leurs nouvelles, on joue interminablement. Noël, ces jours là est vraiment Noël dans nos yeux et dans nos coeurs!

Posté par brizou55 à 09:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 31 décembre 2019

2020 déjà....

voeux 2020Elle est passée si vite cette année 2019, il y a eu de la révolte et de la colère mais aujourd'hui je ne veux que parler du doux.

De ce WE, la maison emplie de joie, emplie d'amour partagée. Des jeux et des bavardages, de la grasse matinée et des gourmandises. 

Je vous souhaite tous ces petits moments insignifiants et infiniment importants qui remplissent le coeur, les yeux et l'âme de joie. Tous ces moments qui amènent le sourire aux lèvres, qui font briller les yeux, ouvrir les bras et crier de joie!! Savourons les bien, soyons gourmands sans modération... je vous embrasse sur toutes vos joues, vous qui me lisez et vous mes fidèles qui me laissez un mot par ci par là et m'encouragez à continuer... 

Posté par brizou55 à 11:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 24 décembre 2019

Plus que quelques heures ou quelques jours..

voeux

Samedi dernier, en prélude aux fêtes de Noël, nous avons joué avec l'ABécédaire en le poétisant... chacune, chacun y a mis des sourires et des lumières... C'était un de ces moment joyeux et simples partagé autour d'un café et de petits gâteaux. 

Avec, ses quelques lignes, je vous souhaite à mon tour, chères et chers visiteuses, visiteurs de douces heures souriantes et chaleureuses, gourmandes et joyeuses. Ce soir, ou demain ou, comme nous, ce WE avec les enfants. Moments précieux s'il en est...

Anges brillants carillonnent délicieusement

Emerveillantes farandoles...          grisement

Hiver illuminé, joies kaléïdoscopiques,

Lutins magiques, nuits odorantes, polyphoniques

Quatrains rieurs, sourires tintinabulants

Ultra volatile Walkirie xylophonante

Yoyo zinzinabulanoscopique!!

Posté par brizou55 à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Un petit "préNoël"

girafes song les moniqu'ard

Moniqu'ard 2 Moniqu'ard

sillon 4 brèche sillon 5

Beauport 1 Beauport 2

Beauport 5 Beauport 6

Beauport 7 Beauport 8

Beauport 9 Beauport 11

C'était le dernier concert d'un petit festival du centre Bretagne, un chouette concert dans une mignonne chapelle... Il y a d'abord eu Les girafes song, un petits groupe à la voix et à l'humour étonnant et sympathique. Puis, sont arrivés les Moniqu'ard!! Une chorale rencontrée en octobre avec FEM. Magique, leurs voix dans ce lieu se mêlaient en accords parfois celtes, parfois tziganes ou basques mais toujours dans la bonne humeur. Une riche soirée pour commencer notre avant Noël. Ensuite nous avons poursuivi la route pour aller jusqu'à notre petit pied à mer. Nous y avons dormis bercés (???) par les bourrasques et la pluie et puis, miracle, au matin le soleil s'est levé. On a pu se balader en bord de mer et respirer à plein poumons cet air iodé qui fait du bien. On a beaucoup lu aussi, joué au scrable aussi. En soirée nous sommes allés à Beauport qui revêt ses habits de lumière pour les fêtes. ce lieu un peu magique déjà  aux beaux jours avec ses pierres se mariant à la mer. Avant de rentrer nous avons même fait le marché à Paimpol, un marché foisonnant de maraîchers et de poissonniers qui prend ses aises dans les rue de la vieille ville. Ce soir, nous ferons dînette en amoureux en attendant la véritable fête pour nous ce samedi. Un délicieux préNoël en amoureux

 

Posté par brizou55 à 15:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 15 décembre 2019

Quand Henri Salvador nous emmène en voyage

Syracuse

Cette quinzaine, c'est Henri Salvador qui nous a fait rêvé de pays lointains, de paysages inconnus. Le Défi de Bleu de Prusse m'a permis de découvrir Syracuse, Kairouan, l'ïle de Pâques, le Fouzi Yama ou le palais du grand Lama. Je ne pourrais jamais les voir de près puisque je renonce à prendre l'avion désormais. Je ne ne toucherai pas leurs pierres, ne sentirai pas leurs parfums, ne goûterai pas leur cuisine mais Internet a cela de bon qu'il nous fait partager les voyages d'autres avant nous. On y découvre leurs coups de coeurs, les couleurs et les flamboiements. On imagine les arômes d'épices ou de fleurs et l'on arrive même à percevoir la brise marine chargée d'iode et du cri des cormorans. C'était joyeux et gai de passer du Japon au Népal, de la Tunisie à l'Irak d'un simple clic. 

Posté par brizou55 à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 30 novembre 2019

Des envies de balades...??

le chasseurQu'il était beau Michel quand il chantait les oiseaux là haut dans les nuages... Beau, jeune et moi aussi, à peine adolescente.  Qu'est ce qu'on les a chanté les Michels, Delpech, Polnaref, Fugain et même une ou deux de Sardou. De belles chansons à fredonner, de jolies mélodies pas compliquées, comme la vie en ce temps là. Et oui, me voilà à penser au "bon temps". En tout cas au temps où on avait peu de soucis. Faites l'amour, pas la guerre était le credo de la jeunesse. Le sida n'avait pas fait son apparition, on disposait de la pilule, on chantait, on s'aimait, on était joyeux!! C'étaient les années soixante dix et c'était le temps de boums! J'aime plutôt ma vie de maintenant mais je n'aime pas l'avenir de mes enfants et petits enfants. Je me soucie d'eux, de leur futur environnement, de leutr santé, de leurs espérances. C'est important l'espoir, c'est primordial, vital, enfin je crois. Dans les années soixante dix, on avait foi en l'avenir, en un monde meilleur, sans guerres, sans faim. 

Je me rend compte que mes fredonnements m'ont emmenée loin de Michel Delpech et de sa jolie chanson à illustrer cette quinzaine chez Anne... 

 

 

 

Posté par brizou55 à 14:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 18 novembre 2019

C'est tellement con la guerre!!

Craonne 1Le Défi d'Anne suit l'actualité et cette fois-ci nous avons illustré "La Chanson de Craonne"! Horrible bataille d'une guerre horrible. Cette chanson est anonyme et dit l'injustice de se battre pour les riches et les nantis, se battre et nourrir ou se faire défigurer, amputer, désillusionner. Ils sont partis la fleur au fusil ces malheureux soldats et puis, ils ont vus des jeunes comme eux en face et puis, ils ont vu leurs joyeux camarades mourir. Ils rentraient peu en permission et ne reconnaissaient plus leurs foyer. Certains ont déserté et se sont faits fusillés. Je ne dirai pas que CETTE guerre était atroce, elles le sont toutes qui nous font tuer des inconnus pour soit-disant notre pays. Craonne, pays dévasté par les bombes et les charniers, comment illustrer ça?

Posté par brizou55 à 11:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 17 novembre 2019

Lecture d'Octobre, Novembre...

 2686727 Deux trentenaires, amoureux, heureux, jeunes parents. Ils s'offrent une parenthèse, un voyage et là... un petit roman bien écrit et touchant sur la fragilité du bonheur.

2998656Très actuel ce roman de Valentine Goby dont j'explore depuis quelques temps les multiples facettes et tout le talent. Histoire parralèle du réchauffement climatique entrainant la disparition de la banquise et d'un mode vie et de la quête d'une soeur mystérieusement disparue et dont la disparition (justement) a marqué lourdement la vie familiale. Toujour beau.

Les-loyautes Delphine De Vigan nous pose la question, doit-on se laisser guider par nos propres fêlures pour supposer de possibles maltraitances. Jusqu'où mener une enquête sans harceler? Et aussi, jusqu'où garder le silence pour protéger ceux que l'on aime?

3456145 Un roman terrible comme a pu être terrible cette époque où l'on se vengeait sur des femmes supposées traitresses à la nation de nos propres lâchetés. Comment se reconstruire après avoir été tondue, tatouée du signe de l'infamie. Comment l'enfant née d'un amour interdit peut-il se construire? Aimer?

liv-20362-une-partie-de-badminton Admiratrice d'Olivier Adam, j'avour avoir eu plus de mal a entrer dans ce roman. Impression de déjà vu, déjà lu. Et puis, peu à peu, on aborde enfin des sujets de société. Chômage, adultère, violence conjugale... mais j'ai tout de même été déçue du manque de rythme et de profondeur.

liv-20385-les-choses-humaines Les cent premières pages (et quelques) je n'ai pas aimé! Mais pas aimé du tout! Karine Tuil nous présent un à un les protagonistes de l'histoire et c'est long et on ne les aime pas beaucoup. Et puis, l'innomable arrive suivi de l'enquête et du procès. Un viol (nié par l'accusé) Et là, les questions nous assaillent, les questions m'on assaillies! Qu'aurais-je ressentie si c'était mon fils ce jeune homme, comment aurais-je réagi? Qu'est-ce qui est juste? Karine Tuil a beaucoup de talent, elle fait vaciller nos certitudes, nous interroge et cela remue fort!!

Posté par brizou55 à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :