Petits trucs de brizou

dimanche 17 juin 2018

En vrac et dans le désordre... Un WE bien chargé

Michel Leclercq 4  Pascale Beauchamp 5  Yannick Connan 2

Michel Leclercq  Vincent Brodin

Bruno Guiheneuf  lianes

Michel Leclercq 2  Michel Thamin 2

Pascale Beauchamp 2 Dans ce jardin que j'aime tant des artistes exposent jusque mi-juillet. Le mariage de ces sculptures et des roses est un bonheur. Tranquillement, à son rythme on se promène, on déambule, on baguenaude et on prend le temps d'observer et d'admirer... ou non. On est pas obligé de tout aimer mais dans un tel décor tout semble à sa place. C'est fou comme le minéral s'intègre bien au végétal. Samedi, c'était l'inauguration de l'expo et l'occasion de faire connaissance avec les artistes et, surtout, d'écouter leur explications sur ce qu'ils ont voulu exprimer dans leurs oeuvres. Bien sûr je n'ai pas toujours été convaincue mais certaines m'ont profondément touchées comme celles de Michel Leclercq sur les migrations... 

Et puis, aujourd'hui, nous fêtions les (déjà) 5 ans de ma si jolie fée Chloé... une journée sourire, une journée tendresse avec les enfants réunis et deux petites filles lumineuses, joueuses et gaies!!! Le coeur qui se gonfle à les voir tous là, à parler, à rire, à partager la joie de se retrouver. Le coeur qui se gonfle à voir passer si vite les années, à les trouver si belles ces petites merveilles que ma fille a mises au monde. Que c'était bon ce dimanche!!

 

 

 

Posté par brizou55 à 20:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 10 juin 2018

Une nuit au château



La Folletière 2
Zaz, une chanteuse que mon chéri aime beaucoup (et moi aussi) venait chanter samedi en Bretagne, à Fougères. Pas tout près de chez nous mais pas si loin que ça et puis, c'était l'occasion de lui faire plaisir. Pas à Zaz (quoi que...), à mon chéri. Pour dormir et pour parfaire cette soirée nous avons choisi de passer la nuit dans un petit Château au cadre idyllique.

Même si les sièges du Centre Culturel de Fougères sont plus qu'inconfortables, nous avons été enthousiasmés par l'énergie et la générosité de Zaz. Impossible de ne pas taper des mains, se lever, chanter avec elle. Une très belle soirée donc avant d'aller dormir au château. 

Et ce matin, ballade dans le parc floral... une vraie merveille malgré le temps plus qu'humide, les pieds trempés et quelques fleurs dépouillées par les orages. Un mélange harmonieux de jardins "à la française" et de jardins romantiques, des trouvailles, un labyrinthe, bref une très jolie promenade qui nous a ravit et donné plein d'envies pour le nôtre. WE gâterie sous la pluie et les éclaircies. Merci la vie!! 

PS: pour un apperçu du parc j'ai fait un album "Parc floral de la Folletière"


La Folletière 37

Posté par brizou55 à 18:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 9 juin 2018

Le vol du bourdon

Kiwi 1  Kiwi 2

Kiwi 3  Kiwi bourdon

Alors que tip, top, tip, top, la pluie continue de chanter mélancoliquement sa ritournelle, la vie bourdonne dans l'actinidia. Il est en pleine floraison et les bourdons s'y gave d'un pollen riche et jaune d'or. Ils en ont jusqu'au bout des mandibules et se dépêchent encore et encore entre deux grosses averses, deux coups de tonerre et de belles averses généreuses. Grâce à eux, les belles fleurs blanches et or se transformeront en jolis kiwis quand l'automne sera venu. Allez, allez, jolis auxilliaires de notre gourmandise, votre vol gracieux, votre vrombissement joyeux, m'enchantent. 

Posté par brizou55 à 14:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 5 juin 2018

Discours d'un banc

banc

Ô lac, combien de fessiers et combien de derrières

Ont posé leur séant sur mes augustes planches

A présent patinées par les ans

Et par leurs fondements

Lissé, poli je suis maintenant.

 

Il y en eu de bien jolis, des plats, des rebondis

Des timides qui ne posaient qu'une fesse

Des amoureux collés l'un contre l'autre

J'en ai connu plusieurs qui m'ont caressé

Doucement dans le sens du bois

Me donnant maints émois

 

Ô lac, certains de ces arrières-train

En s'affaissant sur moi

On fait tremblé mon assise

D'autres plus légers à la fesse coquine

M'ont fait rêver plus d'une fois

Ha ! Les jolis popotins qu'ils étaient

 

Quels qu'ils soient, postérieurs aux abois

Ou pétards de douairières

Mignonnes petites miches

Tournures aguicheuses ou croupes fatiguées

Elles vont bien me manquer

Quand par un siège plastique ils vont me remplacer

 

Au fond d'un hangar ou dans un vide-greniers

Ils vont bientôt me reléguer

Pour moderniser

Tes rives délicates

Ô lac, je ne te verrai plus

Et ne converserai plus jamais avec toi

(Impromptu littéraire)

Posté par brizou55 à 09:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 4 juin 2018

Trois défis de mai et quelques fleurs avant l'orage

 

6  10

11  13

15  2  3  7  

 

 

roulottes

xare  Yusu

Une roulotte pour Charlotte, un Xare et un Yusu pour Bleu de Prusse... Nous voici en Juin et à la dernière lettre de l'alphabet des mots étranges.

C'était une chouette aventure partagée avec des aquarellistes et des carnettistes de toute la France. 

Merci à Anne pour ses trouvailles et ces découvertes!!! 

Nous avons eu, en Bretagne, de très belles journées gorgées de soleil et du parfum des roses en mai. 

Le parterre composé à l'automne est plus beau que ce que j'aurais pu espèrer en seulement six mois. Le jardin regorge de coins de verdure et les oiseaux à mon très grand bonheur s'y sentent chez eux. J'y ai passé de longues heures à lire, flâner ou désherber. Réglisse m'a beaucoup tenu compagnie, il aime que je soit au jardin.

Depuis hier, les orages sont arrivés. chez nous pas de dégâts majeurs mais les fleurs vont un peu en souffrir. Elles vont aussi pouvoir s'abreuver à leur aise. Et ainsi va la vie...  

Posté par brizou55 à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 29 mai 2018

Pardon Maman

 

Maman2

Pardon Maman, je t'ai aimée tu sais

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Ton Papa est mort alors que tu n'avais que huit ans, alcoolique

C'est ce que tu m'as dis, c'est ce que disais aussi Mémé qui, veuve à trente ans, a porté le deuil toute sa vie

Après il y a eu la guerre, l'occupation et ta rencontre avec Papa

Je crois que tu as vécu là tes belles années, même avec six enfants en neuf ans.

La sixième, c'était moi, un accident comme tu me l'as dit plus tard

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Un accident de préservatif, voilà ce que je suis et resterai toute ma vie car c'est ce que tu m'as dit

Tu m'as dit la luzerne, l'été, votre jeunesse et c'était beau

Tu m'as aussi dit que tu ne me voulais pas et tes efforts pour me décrocher de toi

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Et puis Papa est parti nous laissant tous les sept, pourquoi lui as-tu dit que tu ferai de moi, la petite, la dernière, une garce ?

Pourquoi me l'as-t-il dit lui ?

Tu m'as câlinée, Maman, tu m'as tendressée infiniment comme un remord, peut-être

Tu ne t'es pas remariée, tu en voulais trop aux hommes

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Certaines disaient que tu te sacrifiais pour nous...

Je n'ai jamais voulu de ce sacrifice

J'ai grandi, je suis partie

J'ai fui ?

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Je t’aimais, je t'aimais,  Maman, mais tu m'étouffais

Et puis la vie, les années sont passées, ta jeunesse aussi

Ta vie, j'en suis consciente est devenue triste, monotone

Tu n'as pas eu une vie rigolote Maman et j'en suis triste pour toi mais je n'y suis pour rien

Oui, quelque part en moi, je sais que je t'ai fuie

Pour vivre, pour être heureuse

La maladie, la tristesse t'ont emportée et je n'étais pas près de toi

De cela, j'y suis pour quelque chose et t'en demande pardon, Maman

PS: Une incitation des Impromptus littéraires à parler des Mamans. L'occasion, pour moi, de dire ce que je ne pouvais pas lui dire de son vivant de peur de lui faire de la peine et sûre qu'elle ne comprendrait pas 

 

Posté par brizou55 à 18:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 27 mai 2018

Sidonie

Princesses - 10

Mais où m'emmène-t-on? Me voilà toute bringuebalée et ce n'est pas bon du tout dans mon état.

Ha! Voilà qu'on me sort. Attention, voyons, vous allez faire tomber mon chapeau!

 Oh, mais quel délice cet endroit... la roseraie où l'on m'a installée embaume. Que de parfums tous plus sucrés les uns que les autres! Je vais pouvoir rêver tout à mon aise ici, dans le pépiement des oiseaux et les stridulations des insectes.

 Mais, qui bavarde ainsi en dérangeant ma sieste?

Oui, je suis belle, c'est vrai et toute fleurie mais est-ce une raison pour poser vos mains sur mon ventre?

 Ha! Enfin, les pas s'éloignent en faisant crisser le tapis d'écorces. Le calme revient... Quand soudain un bourdon au vol lourd vient me tourner autour et se pose sans gêne sur mon nez. Il ne m'a tout de même pas prise pour une fleur?

Heureusement, les roses l'appelent à grand renfort d'arômes délicieux.

 Ici, le rose domine, du cyan à la cuisse de nymphe émue et en passant par le pourpre et le violet, je me sent tellement bien, ça me va tellement bien au teint!

Voilà que je perçois comme un bruit de marée... mais ce ne sont que les bavardages au loin. Une brise bienvenue vient me caresser les joues et une pluie de pétales brodent un tapis délicat sous le "Marguerite Hiling" mon voisin si parfumé.

 Ohhh! N'empêche, je commence à m'ennuyer, seule dans la roseraie. Les pinsons ont beau me tenir compagnie, le temps me pèse... Tiens, voilà Canaille! Zut, il ne fait que passer... Chic! Les bavardes reviennent! Zut, elles ne font que passer...

C'est long une journée.. et je ne vous parle pas des nuits!

PS: Atelier d'écriture aux Jardins de la Peignie... 

Posté par brizou55 à 15:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 22 mai 2018

Un WE à savourer l'amitié

1  3

7  11 bateaux dans la brume

14  16

17  Port Lazo

C'est une amitié entre deux "Pat" , elle vient de loin, de l'enfance passée dans une banlieue parisienne avferrailleursec tous les deux juste ce qu'il faut de goût de l'aventure. Elle dure toujours et même s'ils ne viennent qu'une fois par an en métropole, que les coups de téléphone sont rares, l'amitié est bien là. Nous les avons emmenés dans notre petit pied à mer et avons goûter ce grand WE comme une parenthèse heureuse. Nous les avons emmenés à Paimpol, leur avons fait admirer l'Abbaye de Beauport et découvrir le molki. On a parressé, mangé, parlé, ri et les heures sont passées trop vite bien sûr. Juste avant de se quitter nous les avons emmener s'émerveiller de l'univers du "Poète ferrailleur" dans le soleil de cette fin de WE. Il a fait bon à Plouézec, cela sentait l'amitié et je suis sûre qu'il y reste encore un peu de ce parfum... 

 

Posté par brizou55 à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 11 mai 2018

C'est un univers extraordinaire

18

Il se nomme lui-même le poète ferrailleur et depuis une vingtaine d'années il construit cet univers merveilleux à Lizio. Un univers construit à partir de matériaux de récupération où l'on n'en finit pas de s'émerveiller de l'ingéniosité de ce créateur d'enchantement. Les poules et les oies s'y promènent en cancanant, les oiseaux y trouvent des refuges plein de poésie et petits et grands ébahis admirent manèges et équilibristes faire leur numéro. Il est poète ferrailleur, philosophe et écologiste, il continue de construire ses machines extraordinaires selon son inspiration et ses récupération, il utilise l'esu, le vent et le soleil et on ne peut que s'extasier devant ce monde magique.

PS: Voir le modeste album photos de notre visite sur la gauche de ce message

 

Posté par brizou55 à 11:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 4 mai 2018

Il faisait beau et joyeux

 

Princesses - 4  Princesses - 23

Princesses - 24  Princesses - 27

Princesses - 28  Princesses - 22  Princesses - 8 Princesses - 11    

Princesses - 17  Princesses - 20

Princesses - 5  Princesses - 6

Princesses - 7    Princesses - 35

Elles sont venues et nous sommes allées voir ces étranges créatures plantées pour quelques jours encore dans le jardin de Dominique. Elles y ont rencontré Canailles et ses demandes de câlin, se sont étonnées, amusées en courant dans l'herbe sous ce soleil de mai enfin là. C'était joyeux comme toujours de les voir avec leur maman mes princesses. Les balançoires s'en sont donné à coeur joie, elles sont retournées passer une journée au milieu des chevaux, vaches, poules, chèvres et chiens. Que c'est beau et bon l'enfance!!! 

Posté par brizou55 à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :