Petits trucs de brizou

dimanche 8 janvier 2017

En vrac

mésange

Noël joyeux et tendre est passé, l'an neuf l'a suivi et puis, fatiguée, mal au dos je suis restée à la maison une semaine de plus. Le froid qui s'est fait piquant a ramené les oiseaux picorer dans le jardin pour le grand bonheur de nos yeux. Mésanges, bergeronettes, grive, merles... ils ont su partager en bon entente les graines, les pommes et les fruits de la passiflore.

J'ai profité de ces quelques jours pour étirer les jours, les rendre souvent paresseux, me lover à lire ou tricoter. J'ai peint et écrit quelques enveloppes de voeux et donc mis à profit mes premiers pas en calligraphie. Tout cela en jetant un oeil au jardin de temps en temps. Sous sa parure givré, qu'il était beau!! On aurait aimé un peu de neige mais non, elle n'est pas venue. Tant pis.

Voeux 2

Voeux

J'ai donc lu, "Le ciel est immense" de Marie Sabine Roger dont j'aime particulièrement l'écriture poétique. Un livre mélancolique et tendre qui parle d'amours manqués, d'un suicide raté qui se transforme en retour vers la vie, vers l'amour... et puis "En attendant Bojangles" de Olivier Bourdeaut, un premier roman qui, lui, parle d'un amour fou au sens propre comme au figuré. L'amour d'un homme pour une femme, de cette femme pour lui, de leur amour commun pour leur fils qui le leur rend bien. La vie rocambolesque de ces quatre personnages* et la folie qui les rattrape, emportant la femme puis l'homme qui la rejoint. Tout cela sur la musique de Bojangles de Nina Simone...

* je m'aperçois que j'ai fait un lapsus qui n'en est pas un. La mère, le père et le fils cela fait trois+ Madmoiselle (une grue) cela fait quatre

en attendant bojangles  le ciel est immense

Demain, une nouvelle semaine et encore quelques semaines de travail...

Posté par brizou55 à 15:29 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 31 décembre 2016

et alors que le bout de l'an approche

brume  pomme 2mangeoire  pommier fleurs

vélo  oscarinette

pommier fleurs 2  poule

L'hiver est arrivé dans son manteau de brume et de givre. La dentelle s'est installée au jardin, brodant feuillage et branche et le vélo rouge en a été tout magnifié. Il était temps d'installer les boules de graisse dans les pommiers. Quelques poignées de graines jetées sur la terrasse et le balet des rouge-gorges, mésanges, moineaux et bergeronettes ne cesse plus de nous ravir. On resterait des heures à les regarder picorer, sautiller, s'envoler et revenir. L'hiver est arrivé avec le froid, il a ornementé le jardin et nous nous restons au chaud. Ce sera un WE cocooning pour nous. Nous avons fait nos emplettes de petites gourmandises et feront dînette améliorée mais pas de sortie. L'an 2016 peut partir et 2017 arriver, nous ne leur lèverons pas notre verre. Pourquoi faire?

A vous, je souhaite du bon, du doux et du gai autant et plus chaque jour et surtout le don d'accueillir la joie. J'èspère de tout coeur la fin de l'exil pour tous ceux qui fuient la guerre, la faim, la torture. Nous, nous pouvons, au chaud, supporter la rigueur et la beauté de l'hiver. Je voudrais en ce dernier jour de l'an n'être que gaité et préparatifs de fête mais le ceur me serre à penser aux camps de réfugiés, à ceux qui n'ont même pas encore atteint ces camps et qui errent en Méditerranée.

Je vous souhaite tout le bon possible, soyez heureux et sachez partager la joie. Soyons des hommes et des femmes de bonne volonté, nous seuls pouvont changer le monde.

Posté par brizou55 à 14:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 28 décembre 2016

Atelier d'écriture par correspondance

2016-12-28_15h16_20

Celui là, je ne l'anime pas, j'y participe et c'est un bonheur. Il est proposé par une amie de Belgique et déjà, à la première consigne, il me surprend et me fait travailler, j'adore.

Deux consignes qui se reflètent, se font miroir déformant... deux textes à l'arrivée, surprenants.

Consigne 1

C’est un beau jour d’été.

Par-dessus les toits, le ciel cobalt n’a pas un nuage.

Pourtant lui, est triste.

Lui, c’est le Capitaine comme on l’appelle à cause de l’ancre noire sur son bras.

Assis sur le gros rocher, une interrogation muette reste plaquée sur son visage sombre.

Rien n’y fait, ni le soleil lumineux, ni les robes légères et colorés, ni la musique de la fanfare.

Son sac lourd est à son pied droit.

Mains ouvertes, il attend son petit chien blanc.

Il n’entend rien, ne voit rien des flonflons et de la fête

Pourtant, il sait bien que le chien ne viendra pas.

Hier, en descendant vers la vieille ville, il ne sautillait déjà plus guère et ce matin

Ce matin, il est resté allongé, malade.

Bruit strident, c’est la sirène

La foule indifférente à son chagrin continue de s’amuser

Sa belle tête couverte d’une casquette hors d’âge il attend un miracle

Et soudain, apparaît Léon venant d’en bas

La jambe longue, le sourire aux lèvres, le genou plié il grimpe dans les cailloux gris

Le poignet souple, le piolet bien calé il porte un petit paquet blanc

Le capitaine ébahi reconnaît son petit chien sans retenir une exclamation surprise

Le grimpeur fatigué le rejoint, lui remet le petit paquet et s’assoit.

 

Consigne 1B

Il fait froid depuis maintenant une semaine.

Les bourrasques se succèdent, gelant les trottoirs et vidant les rues.

La tempête a ramené du sable rouge qui crisse sous les pas.

Quelques passants résistent pourtant, emmitouflés, têtes baissées, marchant vite.

Dans ce tableau, il surprend et interroge : qui est-il ? D’où vient-il ?

Quel est ce matelot irrité apparu rue vieille ? Il est là, bien portant debout, la nuque claire, le poing fermé, les pieds nus. Sa valise légère dans la main gauche il reste impassible, comme insensible au coupant de la bise.

Un chat noir vient se frotter à sa jambe pliée dans un silence indifférent. Il sursaute et se met en marche vers le café de la place. De sa main gauche il ouvre la lourde porte du troquet, il a le coude raide et fait tinter la sonnette. A son entrée on se tait et il avance dans un calme doux et interrogatif.

Qui est-il, personne ici ne le connaît. D’où peut-il venir en plein milieu de l’hiver, au plus froid de février ? C’est pourtant un troquet de marin ici, en témoignent la bouée blanche au-dessus du bar ou officie une matrone qui lui tend un verre fumant de son bras court.

Il approche le tabouret, s’assoit cheville tendue et ils se regardent. Cet échange est une affirmation criante. Ils se connaissent, eux.

Il boit son vin chaud et sourit enfin. Elle chasse le souvenir de la fuite lâche. Tant d’hivers ont passé depuis, effaçant l’affront, atténuant le chagrin, ne laissant l’image que du nageur détendu dont elle garde une photo écornée sur sa coiffeuse. Il glisse sa main au fond de la poche de sa vareuse et en sort un petit caillou qu’il lui tend. Elle sourit alors à son tour.

 

Posté par brizou55 à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 27 décembre 2016

Ho Ho Ho et le Père Noël est passé...

Noël

Et bien sûr ce fut un beau WE et bien sûr ils étaient là et bien sûr ce fut trop court!!

Dès samedi mes garçons sont arrivés pour passer la soirée et c'étaient bon de les avoir tous les deux et de les entendre discuter.

Dimanche, on les attendait, impatients, trépignant (presque). On avait disposé nos paquets avec des mines de conspirateur et on avait hâte de les voir ouvrir car c'est un bonheur savoureux que de choisir le cadeau, son emballage et d'attendre... Mais quand arrive le grand jour, quand ils ne reste plus que quelques heures, puis quelques minutes, l'impatience se fait grande. Alors on regarde la taille des paquets, les étiquettes, et l'on tente de deviner. et puis on recommence à attendre...

Enfin, ils sont arrivés, nos Cornusiens et leurs princesses. Un heure avant, Camille m'avait téléphoné "il est passé chez toi Mami le Père Noël?" et sur ma réponse affirmative "il y a des gros paquets?"...

Enfin, elles étaient là, super excitées, super souriantes, jolies comme deux coeurs, mes princesses.

Bien sûr, tout le monde a été gâté et content et les papiers ont été déchirés, les notices lues, les jouets montés et testés.

Bien sûr, la table avait mis son habit de fête et le champagne a mis de la gaité dans les discussions. On s'est régalé. Les petites n'ont presque rien mangé. On a dû faire une petite promenade digestive. On a joué avec Camille et Chloé. La journée avait un goût de bonheur simple, celui d'être avec les êtres les plus aimés, de les voir heureux, de contempler leur sourire.

Bien sûr j'aurais aimé que la journée s'étire sur des heures qu'i n'en finissent pas, j'aurais aimé que le fils de mon chéri soit là pour le voir pleinement heureux lui aussi. Bien sûr la perfection n'existe pas mais le We fut beau et doux et gai et j'espère que le vôtre aussi.

 

Posté par brizou55 à 14:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 23 décembre 2016

Message

voeux de Noël

Posté par brizou55 à 09:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


dimanche 18 décembre 2016

Troc troc troc

15391033_1821581688117523_7120745990784388879_n

Avec Femmes en Mené, on chante, on discute, on partage, on écrit, on marche, on organise des manifestations pour ou contre, on fait tout ça ou un peu de ça et on troque!!

Troc plantes au printemps, Troc fringues à la rentrée de septembre et Troc Joujoux en décembre. Des Trocs pour donner, pour se retrouver, pour écouter de la musique à l'apéro et de la bonne humeur toute la journée. Des Trocs à préparer, à mettre en place et à ranger le soir.

Le Troc Joujou, c'était hier et c'était une journée bien sympa. partagée avec des gens bien sympas. Mais c'était bien fatigant.

Sur place à 9H pour monter le chapiteau, décorer la salle du Pub et installer les dons et puis, allers retours entre Pub et chapiteau pour assurer la permanence, servir les repas, les desserts.

Il y a eu un très chouette concert du Duo Nicola Hayes & Hélène Brunet, deux filles pleines de dynamisme qui nous ont donné des fourmis dans les jambes pendant l'apéro et le repas (repas concoté par Marylène géniale de générosité comme la plupart des membres de l'Asso.)

Il y a eu beaucoup de mouvement, des gosses heureux de se servir dans les dons. Il y a eu des visiteurs heureux de trouver meur perle rare dans les livres, CD ou DVD.

Il y a eu des apéros partagés (le midi et le soir) le café offert par Yvan, les sourires, l'avant goût de Noël.

C'était super chouette mais... à  la fin de la journée, mes pieds et mon dos n'en pouvaient plus et ils ont demandé grâce pour aujourd'hui. Je les ai écouté.

 

1 - déco 1 - dès l'aube 2 - déco 3 - peluches      

 6 - groupe  4 - fem 7 - Patrick 8 - salle 

9 - choix 9 - peluches 2 - choix  3 - peluches

 

Posté par brizou55 à 16:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 16 décembre 2016

Un DD particulier

crècheC'était le DD 146, celui du 15 décembre, le dernier avant Noël et le thème en était "classique". Dessiner un crèche du monde. J'avoue avoir été perplexe. Je ne fais plus de crèche, je suis devenue "incrédule" bien qu'ayant été élevée dans la foi catholique. Si j'avais eu le talent, j'aurais dessiné une tente ou une bâche en plastique bleue, de celles qui poussent dans les camps de réfugiés et où se serrent des familles en détresse. Elles ne portent pas l'enfant Dieu, ces femmes qui fuient la misère, les bombes ou les atrocités ou tout celà à la fois mais leur courage est extrême.

 J'aurais aimé traduire ma détresse devant mon impuissance, mon sentiment d'inutilité. Je ne sais plus très bien que penser du conflit en Syrie sinon qu'il est atroce et meurtrier et qu'il me touche au plus profond et me donne mauvaise conscience moi qui vit en paix et au chaud. Je ne crois plus en la prière alors je signe des pétitions, je tricote des tours de cous pour des réfugiés venant de Calais, des petits gestes.

Dans une semaine ce sera Noël et la journée sera joyeuse puisque nous seront réunis en famille mais tout en préparant mes présents, je pense à eux et j'ai un goût amer. Demain avec notre association, nous organisons un Troc Joujoux et j'emènerais une partie des jouets restants aux familles qui squattent à côté d'où je travaille. Encore une petite goutte d'eau... en attendant la paix. Si seulement, si seulement..............

Posté par brizou55 à 18:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 3 décembre 2016

Le premier né

- 1 jourIl est mon premier né. Celui qui m'a fait devenir une Maman, celui qui m'a fait découvrir le bonheur de sentir grandir en soi son petit. De le sentir frémir, puis bouger et ce qu'il a pu remuer ce petit là!! J'ai adoré ma grossesse, ces mois de patience et d'impatience à la fois, la préparation de la layette, du berceau, la légère angoisse de savoir si on saura comment faire... Ce poids qui n'en ai pas un. Et puis le jour J qui arrive juste lors de la visite de son grand père pas peu fier de nous conduire à l'hopital. Et le miracle à 3h20 du matin... un miracle de la taille d'un crevette et sans un cheveu sur la tête mais le plus beau des miracles!!! Mon soleil, Frédéric, premier né, premier aimé, premier nourri, bercé.

Les années, 41, ont passé, avec beaucoup de moments tendres, joyeux et d'autres plus durs, chaotiques. Nous avons vécu des moments douloureux pour enfin nous retrouver et nous dire notre amour. Je frémis à l'idée de te voir de nouveau t'éloigner dans tes brumes douloureuses. Alors, chaque occasion qui te voit heureux me remplis de joie.

Dimanche dernier en était une, réunissant la famille autour de toi pour te fêter. Le temps était plutôt gris mais peu importe, c'était joie dans la maison.

 

1

 

 

 

Posté par brizou55 à 19:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 26 novembre 2016

Tradition

1  2 bis

2 3

Mine de rien, j'en ai passé du temps à les faire ces calendriers de l'avent. Et comme tous les ans, je me suis dit que c'est la dernière fois. Non mais...

Mes enfants ont beau être bien grands, ils y tiennent à leur calendrier de l'avent. Alors, chaque année, lorsqu'approche l'anniversaire de mon grand garçon, il est temps d'y penser.

Cette année j'ai acheté des moules mous (je ne me souviens plus du nom) de 24 petits financiers et le plus difficile a été de trouver quoi y mettre. Car des moules de petits financiers, c'est petit. Très petit. Trop petit... devrais-je dire. Un vrai casse-tête. Bon, après plusieurs essais, j'ai déposé dans celui de ma fille (et par conséquent mes petites filles) des breloques et autres petits bijoux (non, même les barrettes ne tenaient pas dans mes moules...) et pour les garçons, des bonbons.

Ensuite il m'a fallu trouver un système de fermeture qui n'abîme pas les moules. J'ai donc laissé l'emballage et collé un papier qui (je l'espère) se déchirera facilement. Et un coup de peinture plus tard il m'a suffit (...) de quelques étoiles (72) pour numéroter mes cases. OUF!! Je les ai terminés. Ils sont prêts pour demain.

Car, demain, c'est la fête! Ils seront là pour souffler les bougies et je me réjouit, je me réjouit!!! Alors, ne m'en veuillez pas trop, mes visiteuses, je n'oublie pas ma promesse mais là, vraiment, je n'ai pas eu le temps.

Posté par brizou55 à 17:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

mardi 15 novembre 2016

ET LA GAGNANTE EST??????

Carte-anniversaire

Célestine, amie de blog, amoureuse des étoiles et des mots. Belle Célestine qui, comme moi, aime cueillir les petits et grands bonheur, qui pleure et qui rit et qui, toujours, nous touche. C'est donc toi qui recevra un "Mail art" spécial anniversaire de blog. J'espère bien te voir un été en Bretagne.

Et puis, comme vous n'êtes pas nombreuses et que, chacune, vous me faites plaisir en visitant mes modestes pages, Sylviane, Evelyne, Chantal et Brigitte vous recevrez également un courrier de consolation... simplement, je vous demanderai un tout petit peu de patience.

Encore merci de vos visites, merci de vos petits mots, c'est comme un petit signe amical et cela me fait toujours plaisir. Merci merci merci... allez, hop, je souffffffffffffffffffffffle

 

Posté par brizou55 à 18:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]