Avril en est déjà à son mi-temps... j'avais dis que j'écrirai au mi-temps de chaque mois... je voudrais, je n'y arrive pas. Un autre mois, une autre fois. Une autre moi, pas celle-là. Celle-là n'a toujours pas le coeur bien droit. Elle se sent au tendre pourtant avec son compagnon. Elle se sent au bon dans sa maison. Elle aime, la vie, ses enfants, tous les trois, tous, pas pareil, pas de la même façon. Mais tous et aussi fort. Il y aura toujours une épine fichée en sa vie, elle n'a pas su avoir une "vraie" famille. Elle ne pouvait pas être deux, toujours entre le doux et l'autorité, elle n'a pa su, elle aura toujours, toujours cette épine là fichée dans le coeur... Parfois, quand ils sont tous la, autour d'elle, à rire entre eux, à se parler, à s'aimer devant elle, elle y croit. Elle est parfaitement bien. Et les nuages reviennent, encore et encore... elle n'a sans doute pas su aimer assez fort pour rassurer, pour apaiser sa colère à lui. Toujours il lui reprochera d'être mal, d'avoir mal. D'avoir mal su, mal fait ou pas fait. Alors, cette mi-temps d'Avril ci, tant que l'autre moi n'est pas là, les mots ne viennent pas. Ou si tristes...