le chasseurQu'il était beau Michel quand il chantait les oiseaux là haut dans les nuages... Beau, jeune et moi aussi, à peine adolescente.  Qu'est ce qu'on les a chanté les Michels, Delpech, Polnaref, Fugain et même une ou deux de Sardou. De belles chansons à fredonner, de jolies mélodies pas compliquées, comme la vie en ce temps là. Et oui, me voilà à penser au "bon temps". En tout cas au temps où on avait peu de soucis. Faites l'amour, pas la guerre était le credo de la jeunesse. Le sida n'avait pas fait son apparition, on disposait de la pilule, on chantait, on s'aimait, on était joyeux!! C'étaient les années soixante dix et c'était le temps de boums! J'aime plutôt ma vie de maintenant mais je n'aime pas l'avenir de mes enfants et petits enfants. Je me soucie d'eux, de leur futur environnement, de leutr santé, de leurs espérances. C'est important l'espoir, c'est primordial, vital, enfin je crois. Dans les années soixante dix, on avait foi en l'avenir, en un monde meilleur, sans guerres, sans faim. 

Je me rend compte que mes fredonnements m'ont emmenée loin de Michel Delpech et de sa jolie chanson à illustrer cette quinzaine chez Anne...