La Gacilly

Elle menaçait depuis la veille déjà, rendant le ciel triste et grisouilleux. Je n'ai pas eu envie d'aller à Plouézec. Notre pied à mer est fait pour le beau temps. Quitte à m'ennuyer, je préfère m'ennuyer chez moi. J'ai arraché quelques mauvaises herbes au jardin, grignotté quelques mûres et autres fraises des bois, rempoté et bouturé... Et puis, d'un coup, le ciel s'est éclaircit et le bleu est revenu réchauffer mon moral et mon après-midi. 

J'avais envie d'y aller depuis le début de l'été et cela m'a paru le bon moment. Chaque année, La Gacilly expose dans ces rues et en grand format. Cette année est la quinzième et tout le village s'est paré de photos sur le thème immensément vaste de la terre. Vues du ciel de Thomas Pesquet, animaux d'afrique, tribues d'Amazonie, glaciers, déserts... une profusion vous dis-je!! Et tout cela dans ce village fleuri en partie piétonnier où sont installés maints artisans. 

J'y ai flâné deux bonnes heures. Baguenaudage au soleil pour m'en mettre plein les yeux... trop, peut-être... Et puis, la campagne morbihanaise tellement jolie en ce mois d'août. Virages et forêts, virages et prairies, j'aime bien moi ces 80km/h qui nous permettent d'admirer le paysage... 

Hier, elle ne faisait que menacer. Aujourd'hui, elle est arrivée. Drue!! Tant pis pour la balade prévue. Je reste à l'abri de ma véranda où la pluie chante sans discontinuer.