mercredi 14 novembre 2018

Liberté

Un chat noir traverse la voie de chemin de fer. M'en fiche ! Il fait nuit mais les lampadaires éclairent le poste d'aiguillage d'une lumière blafarde et plutôt glauque. Dans la gare, seule la marquise reste éclairée. On y aperçoit quelques silhouettes frileuses emmitouflées chaudement. Le train aura du retard ce soir, à cause de moi. Je marche sans espoir, juste le désir de quitter cette ville. De quitter cette vie aussi, pourquoi pas ? Je me suis débarrassé des menottes juste avant le départ et j'ai profité du signal... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 10:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 1 octobre 2018

Atelier de Gwendoline, consigne 2

Je me répète ces six mots, cette phrase et ils n'en finissent pas de m'intriguer, de m'interroger, de faire naître en moi mille questions. Noir Corbeau Aubépine Café Ébène Nuit. Nuit qui tombe. Ce sont ces mots, ces phrases qui terminent le texte retrouvé sur une feuille déchirée et jaunie dans le fond d'un carton de déménagement jamais défait. Je regarde la photo prise tout à l'heure dans le vieux séchoir à paille. Sur la pierre bleue, ces traces comme une ancienne cicatrice laissée là par les événements qui s'y sont déroulés. ... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
lundi 17 septembre 2018

Atelier de Gwendoline, consigne 1

Je ne me retourne pas. Les voitures ont beau klaxonner à qui mieux mieux leur colère dans cet embouteillage monstrueux, je ne me retourne pas. L'odeur de gazole se mêle en effluves nauséabondes à celle de la térébenthine de la peinture dont je suis à présent couvert. Je ne dois pas me retourner quels que soient les bruits, les odeurs, les cris que j'entends. Je dois continuer absolument. Je sens leur désapprobation, leur ironie. Leurs rires m’indiffèrent, tout m’indiffère hormis ma guerrière. Je l'ai rêvée la nuit dernière, belle,... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 14:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
lundi 30 juillet 2018

Un village sans (cent) histoires ou une histoire d'atelier épisode 3

Choisir trois noms : racine, passeur, paysage Choisir trois qualificatifs : possible, inespéré, sauvage Choisir trois verbes : continuer, mûrir, naître Choisi un lieu : Résidence « Mama Minetta » Choisir un personnage : L'homme qui a connu Gilberte   La première phrase est tirée au sort/ Ils se sont alors tous réunis au café de la place.   Ils se sont alors tous réunis au café de la Place. Pour comprendre ce qu'ils faisaient là, il faut revenir quelques semaines en arrière. ... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 13 juillet 2018

Un village sans (cent) histoires ou une histoire d'atelier épisode 2

Voici l'histoire de l'origine du nom d'un sinistre village....  Je tournais, virais depuis plus d'une heure quand je me suis rendue à l'évidence. J'étais perdue à l'entrée d'un village plein de poussière au doux nom de « Le Gringalet ». Sur ma carte ou dans mon GPS, nul « Le Gringalet » d'indiqué. Où étais-je donc arrivée ? Je me suis approchée de la première boutique que je trouvais dans l'espèce de rue triste et vide à la plupart des fenêtres condamnées. C'était un coiffeur pour chiens dont... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 15:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 12 juillet 2018

Un village sans (cent) histoires ou une histoire d'atelier épisode 1

J'imaginais le village avant de le voir. Peu de rues larges à part la « grand rue », les rares voitures virevoltaient dans des virages impossibles, des venelles où se vautraient vélomoteurs et voyous aux visages marqués, vieux rêvant d'anciens voyages entre des touffes de valériane et d'iris faisant illusion de campagne dans les interstices des pavés. Là, lascives quelques femmes étendaient le linge avec lenteur. Le soir, la lune comme lanterne, les lecteurs louvoyaient entre liberté et lassitude. Après le pont, quelques... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 14:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 11 juillet 2018

En vrac, quelques jours hors du temps

                  Quelques jours entre écriture et amitié en pays Wallon, un bonheur. D'abord le stage... 5 jours à tourner autour des mots pour décrire un village, l'habiter, connaître ses habitants. C'était délicieux!! Et puis, continuer avec la découverte d'un petit bout de Ardennes Belges, ses vallées, ses forêts. Je n'ai croisé ni sangliers ni loups qui y ont (paraît-il) fait leur réapparition, mais j'y ai goûté toute la gentillesse walonne avec ses petites attentions, ses... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 14:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 5 juin 2018

Discours d'un banc

Ô lac, combien de fessiers et combien de derrières Ont posé leur séant sur mes augustes planches A présent patinées par les ans Et par leurs fondements Lissé, poli je suis maintenant.   Il y en eu de bien jolis, des plats, des rebondis Des timides qui ne posaient qu'une fesse Des amoureux collés l'un contre l'autre J'en ai connu plusieurs qui m'ont caressé Doucement dans le sens du bois Me donnant maints émois   Ô lac, certains de ces arrières-train En s'affaissant sur moi On fait tremblé mon assise ... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 09:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 27 mai 2018

Sidonie

Mais où m'emmène-t-on? Me voilà toute bringuebalée et ce n'est pas bon du tout dans mon état. Ha! Voilà qu'on me sort. Attention, voyons, vous allez faire tomber mon chapeau!  Oh, mais quel délice cet endroit... la roseraie où l'on m'a installée embaume. Que de parfums tous plus sucrés les uns que les autres! Je vais pouvoir rêver tout à mon aise ici, dans le pépiement des oiseaux et les stridulations des insectes.  Mais, qui bavarde ainsi en dérangeant ma sieste? Oui, je suis belle, c'est vrai et toute fleurie mais... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 15:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 mai 2018

Une balade pas si tranquille

Allez, remue-toi ma vieille !! Cela fait deux heures au moins que je suis affalée devant mon écran à jouer à des jeux idiots et addictifs. Il fait un temps splendide malgré le froid qui ourle de givre les fenêtres de mon bureau. Il est temps de me dégourdir les jambes. J'attrape blouson et écharpe, chausse mes bottes et claque la porte. Aujourd'hui, j'ai envie d'explorer un petit coin de forêt que je ne connais pas encore. C'est à un ou deux kilomètres de chez moi. J'ai donc pris la route sous un ciel limpide, mon écharpe... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 18:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,