érable rouge

 Tataki Zomé avant fixatif Tataki Zomé après fixatif

Il est si beau lorsqu'il revêt son manteau rouge, mon érable du Japon!! C'est un rouge délicat qui met un éclat particulier à ce coin de jardin.

Mais cette année son temps de gloire n'a pas duré. Il a perdu en quelques jours sa chevelure pourpre et ne lui reste plus qu'une feuille par-ci, par-là.

Les autres parsème la pelouse et lui font un tapis du plus bel effet le rendant encore plus attrayant pour les merles et autres mésanges.

Bientôt il ne restera rien de sa beauté amarante, dénudé il attendra patiemment le printemps.

Avant qu'il les ait toutes perdues, j'ai testé un Tataki Zomé avec son feuillage... Si avant de les fixer les couleurs m'ont enchantée, après elles ont malheureusement disparues ne laissant que leur souvenir. 

J'ai trouvé les couleurs automnales vraiment éphèmères cette année, quel dommage! Je suis allée marcher un peu et n'ai pas pu observé ce flamboiement magnifique de certaines saisons passées. Trop sec suivi de trop de pluie et de vent sans doute... il me faut donc m'émerveiller du minuscule, là la feuille mordorée d'un chataignier, ici celle plus brune du chêne et là-bas le rideau léger et mouvant des bouleaux aux reflets d'or pur.

PS: ce matin, la rosée et le froid avaient ourlé de perles les branches à présent dénudées 

 

1111 champ 1111 pas 1111 ciel