chant de marin 2 chant de marin 3 chant de marin 4

chant de marin 5 chant de marin 6 chant de marin 7

chant de marin 8 chant de marin 9 chant de marin

Ma première impression en arrivant c'est la couleur, les couleurs, celles de tous les drapeaux de tous les bateaux, celles des costumes des musiciens, celles du ciel et de la mer et puis, la musique!!

On marche beaucoup au festival des chants de marin, on fait le tour du port, une fois, deux fois, dix fois... en regardant, en admirant, en s'émerveillant de toute cette joie. On marche et on s'arrête, on regarde et on écoute, il y a les fanfares, les chorales, les bagads. Il y a les tambours, les danses, les transes. 

On s'en met plein les yeux, le coeur, le corps, de chants, de musique et de sautillements. Les pas se succèdent, la joie est là. Dans le drôle de manège, dans ces roues qui bruissent de bouchons, de casseroles, ou autres "bidules" qui font du bruit. 

Le soleil se cache parfois, le ciel devient acier et les voiles s'y encadrent, fières et majestueuses. Le soleil revient redistribuant à flot lumières et couleurs.

C'est un festival joyeux! Et puis, quand la journée avance, les scènes s'animent de groupes et de chanteurs et il y en a pour tous les goûts. Les danseurs y trouvent leur compte comme les amoureux de jazz. Plus tard, ce sont les "têtes d'affiche" et la foule se presse pour les applaudir. Moi, j'y allais pour Goran Bregovic et je n'ai pas été déçue. Il nous a fait sauter, taper des mains et chanter à loisir.

La journée s'est terminée, mes pieds n'en pouvaient plus, les bateaux avaient affalé leurs voiles et la foule était encore dense mais mes jambes me disaient de rentrer.