rive bleue
Je l'ai d'abord suivie sur son blog qui parlait d'aquarelle, de balades Bretonnes, de rencontres, de mille petits riens qui font la vie et qu'elle sait si bien dire. Et puis, un jour, au détour d'un commentaire nous nous sommes rendues compte que nous étions presque voisines. Que sont une vingtaine de Kilomètres? Nous nous sommes donc rencontrées là, au café "Rive Bleue" de Merdrignac par un après-midi froid et venteux. Peu importait, nous nous sommes réchauffées autour de tasses fumantes en nous racontant ce qui ne se dit pas forcément sur la toile. Des petits riens qui nous ont fait nous sentir proches.

Les années ont passées égrenant leurs aléas, leurs joies, leurs peines ou leurs inquiétudes. J'ai suivi quelques temps les ateliers "carnets de voyages" qu'elle dispense à Merdrignac. Elle a partagé quelques uns de mes ateliers d'écriture. Je suis allée chez elle dans sa belle maison aux volets bleus, il y avait là cinq adolescents souriants et un gros chien sympa, un magnifique jardin à la terrasse ombragée accueillante. C'était une maison joyeuse où se serrait une fratrie aimante autour de Charlotte.

Samedi dernier, ce fut comme un coup de tonnerre dans un ciel d'été jusque là joyeux. Sur son blog, un nouveau message s'est affiché et le coeur de tous ses amis s'est serré de chagrin et de compassion. Elle nous disait que depuis la veille, son fils, son feu follet, n'était plus... Mon coeur n'en croyait pas ses yeux, comment, pourquoi, et eux là bas dans la maison aux volet bleus, comment vivre un tel malheur? 

Je n'ai toujours pas répondu à ces questions, je ne sais toujours pas comment lui exprimer combien je la comprend et partage sa peine autrement que par un message envoyé. Je ne pense pas qu'elle souhaitait du monde autour d'elle (il n'y a pas eu d'avis d'obsèques)... je crois que seul le temps pourra adoucir un tant soit peu sa peine et celle de la fratrie. Je pense à toi tous les jours Charlotte, je pense à vous tous sur votre colline...