mardi 5 juin 2018

Discours d'un banc

Ô lac, combien de fessiers et combien de derrières Ont posé leur séant sur mes augustes planches A présent patinées par les ans Et par leurs fondements Lissé, poli je suis maintenant.   Il y en eu de bien jolis, des plats, des rebondis Des timides qui ne posaient qu'une fesse Des amoureux collés l'un contre l'autre J'en ai connu plusieurs qui m'ont caressé Doucement dans le sens du bois Me donnant maints émois   Ô lac, certains de ces arrières-train En s'affaissant sur moi On fait tremblé mon assise ... [Lire la suite]
Posté par brizou55 à 09:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :