Princesses - 10

Mais où m'emmène-t-on? Me voilà toute bringuebalée et ce n'est pas bon du tout dans mon état.

Ha! Voilà qu'on me sort. Attention, voyons, vous allez faire tomber mon chapeau!

 Oh, mais quel délice cet endroit... la roseraie où l'on m'a installée embaume. Que de parfums tous plus sucrés les uns que les autres! Je vais pouvoir rêver tout à mon aise ici, dans le pépiement des oiseaux et les stridulations des insectes.

 Mais, qui bavarde ainsi en dérangeant ma sieste?

Oui, je suis belle, c'est vrai et toute fleurie mais est-ce une raison pour poser vos mains sur mon ventre?

 Ha! Enfin, les pas s'éloignent en faisant crisser le tapis d'écorces. Le calme revient... Quand soudain un bourdon au vol lourd vient me tourner autour et se pose sans gêne sur mon nez. Il ne m'a tout de même pas prise pour une fleur?

Heureusement, les roses l'appelent à grand renfort d'arômes délicieux.

 Ici, le rose domine, du cyan à la cuisse de nymphe émue et en passant par le pourpre et le violet, je me sent tellement bien, ça me va tellement bien au teint!

Voilà que je perçois comme un bruit de marée... mais ce ne sont que les bavardages au loin. Une brise bienvenue vient me caresser les joues et une pluie de pétales brodent un tapis délicat sous le "Marguerite Hiling" mon voisin si parfumé.

 Ohhh! N'empêche, je commence à m'ennuyer, seule dans la roseraie. Les pinsons ont beau me tenir compagnie, le temps me pèse... Tiens, voilà Canaille! Zut, il ne fait que passer... Chic! Les bavardes reviennent! Zut, elles ne font que passer...

C'est long une journée.. et je ne vous parle pas des nuits!

PS: Atelier d'écriture aux Jardins de la Peignie...