les fêlésCar, comme Oscar, ils laissent passer la lumière.

Cette semaine, le froid nous offre de bien beaux levers de soleil et ce ne sont pas les moineaux qui me contrediront, eux qui me tiennent compagnie pendant mon petit déjeuner.

Ce matin, le ciel était si beau que contre toute prudence et par -5°, je suis sortie l'admirer. L'herbe était toute craquante, pas un soufle de vent, juste ce lumineux lever de soleil, Oscar (qui ne pipe mot) et moi.

Je ne me suis pas attardée mais j'ai savourée à sa juste valeur la chaleur douillette de la maison. J'ai savouré et je savoure mon bonheur d'avoir une maison et de pouvoir m'y réfugier par grand froid.