avant après depuis la route

avant après la route

avant après le jardin

avant après Maison

Neuf ans à planter ici, couper là, semer, bichonner, peindre, et voilà... pendant longtemps, j'ai eu envie de quitter Illifaut dès que et si c'était possible. Je n'aime toujours pas beaucoup cette bourgade sans beaucoup de vie où les seules activités culturelles et de loisir sont la gym., la country, quelques étagères de livres à la poste... les seuls commerces: un garage, une boulangerie et un bar... Et puis, l'herbe, les arbres et les fleurs sont venus réjouir mes yeux. Les oiseaux nichent dans les noisetiers. La couleur est venue mettre de la gaieté dans ce petit coin perdu du Centre Bretagne. Nous nous sommes faits des amis. Bref, nous ne sommes plus près de rien mais loin de rien. Et chaque arbre qui poussent, chaque fleur, chaque chant d'oiseau m'attache un peu plus à cette maison. Il y fait bon vivre, tout simplement.