crècheC'était le DD 146, celui du 15 décembre, le dernier avant Noël et le thème en était "classique". Dessiner un crèche du monde. J'avoue avoir été perplexe. Je ne fais plus de crèche, je suis devenue "incrédule" bien qu'ayant été élevée dans la foi catholique. Si j'avais eu le talent, j'aurais dessiné une tente ou une bâche en plastique bleue, de celles qui poussent dans les camps de réfugiés et où se serrent des familles en détresse. Elles ne portent pas l'enfant Dieu, ces femmes qui fuient la misère, les bombes ou les atrocités ou tout celà à la fois mais leur courage est extrême.

 J'aurais aimé traduire ma détresse devant mon impuissance, mon sentiment d'inutilité. Je ne sais plus très bien que penser du conflit en Syrie sinon qu'il est atroce et meurtrier et qu'il me touche au plus profond et me donne mauvaise conscience moi qui vit en paix et au chaud. Je ne crois plus en la prière alors je signe des pétitions, je tricote des tours de cous pour des réfugiés venant de Calais, des petits gestes.

Dans une semaine ce sera Noël et la journée sera joyeuse puisque nous seront réunis en famille mais tout en préparant mes présents, je pense à eux et j'ai un goût amer. Demain avec notre association, nous organisons un Troc Joujoux et j'emènerais une partie des jouets restants aux familles qui squattent à côté d'où je travaille. Encore une petite goutte d'eau... en attendant la paix. Si seulement, si seulement..............