Un chat au plumage lisse attendait négligemment assis dans l’entrée. « Entrez sans sonner » cria-t-il de son sofa

Tu y crois toi ?

Un œil magnifique répétait à l’envie d’une voix monotone et sentencieuse « A ma montre, il est vingt heures et dix minutes »

Tu y crois toi ?

Rien que pour le plaisir, un petit chemin au parfum de noisettes avait chaussé ses bottines de 7 lieues pour serpenter à travers champs

Tu y crois toi ?

La Fraise juteuse de l’été a glissé, au lendemain de l’aube, un grain de sable dans ta poche

Tu y crois toi ?

Les tiges de lavande au garde à vue demandent au vent malin sans même hausser le ton « Mais où est donc passé Ornicar ? »

Tu y crois toi ?

Reste un point d’interrogation interpellant le chat en criant goguenard « même pas mal ! »

Tu y crois toi ?

Et, pourquoi pas ???

Th_me_8_4

Un petit texte pour s'amuser une manière

de faire des gammes avec les mots